Une conférence avec intervenant

  • Difficulté de l’action : MOYEN
    (trouver l’intervenant et motiver des lycéens à venir à une conférence (ce qui semble à tort avoir une connotation ennuyeuse) n’est pas une mince affaire…).

    Objectif de l’action !
    Que ce soit informer sur un sujet particulier ou sensibiliser à une cause, la conférence est toujours le moment de saisir l’expérience d’une personne véritablement sur « le terrain ». Que ce soit un chercheur au CNRS ou un militant de Greenpeace, il apportera une vision nouvelle du monde : écouter une conférence ne peut être que vecteur d’ouverture des esprits.

    Cible ! 
    Tous les lycéens et membres de la communauté du lycée qui souhaitent venir.

    Temps à consacrer
    1 heure par semaine pour trouver et briefer l’intervenant durant 2 à 6 semaines. 4 à 6 heures pour organiser la conférence et la communication.

    Quand commencer !
    2 mois à l’avance. Ce qui prendra le plus de temps est la recherche de l’intervenant : il faudra envoyer de multiples e-mails et attendre les réponses.

    Outils pour réussir !
    Un sujet qui vous tient à cœur et l’amphithéâtre de votre lycée. Il est préférable d’avoir déjà quelques contacts avec une association, un élu, un organisme, … pour faciliter la recherche de l’intervenant. Mais si vous n’en n’avez pas, ne vous inquiétez pas, c’est possible sans !

    Étapes !
    Pour réussir une conférence, il faut :

  • s’allier à un pôle de discipline. Si votre conférence porte sur l’écologie, pensez à vous allier aux professeurs de SVT ! Si votre conférence porte sur les génocides de la Seconde Guerre mondiale, pensez à vous allier aux professeurs d’histoire ! Pourquoi ? Ils pourront vous conseiller sur ce qu’on peut attendre de la conférence ; ils seront un soutien dans la recherche d’un intervenant (ils ont certainement quelques contacts) ; cette alliance prouvera à l’intervenant que vous êtes sérieux ; ils feront de la pub dans leurs classes et pourront même amener des classes entières pour assister à la conférence !
  • trouver un intervenant. Tout contact peut être utile : les professeurs avec qui vous vous êtes alliés, les CPE, le proviseur ont plus de contact que nous n’en avons : demandez-leur des pistes ! Tenter directement en cherchant des adresses e-mails d’associations, d’élus, … marche souvent aussi. Une fois un intervenant potentiel déniché, votre e-mail doit aller droit au but : explicitez clairement l’objectif de la conférence et son contexte. Présentez-vous et les professeurs avec qui vous vous êtes alliés ;
  • être d’accord avec l’intervenant sur le sujet à traiter. Vous devez être synchronisés pour que sa préparation corresponde avec ce que vous proposez aux lycéens. Mais il faut également penser logistique : proposez-lui des supports pour la conférence (vidéo projecteur ? Micro ?) ;
  • réserver l’amphithéâtre du lycée. Cela se fait souvent en allant au secrétariat de votre lycée. Trouver la personne en charge des réservations vous prendra un peu de temps dans les mélis mélos de l’administration, mais ça ne sera qu’une simple formalité ;
  • communiquer ! Pour une bonne communication (comme ailleurs) cumulez affiches, messages sur les pages Facebook et votre « tchatche ». Il faut bien exposer le sujet de la conférence, lister une série de questions auxquelles l’intervenant va répondre, introduire l’intervenant et montrer que c’est une chance de l’avoir au sein de votre lycée. Le but est d’exciter la curiosité des lycéens. Votre communication doit comprendre des informations pratiques, claires et visibles : date, heure, durée de l’exposé (une heure grand maximum sans compter les questions à la fin), lieu ;
  • gérer le jour J. Le jour de la conférence, il est préférable d’introduire l’intervenant, et de réexpliquer brièvement le but de la conférence. N’oubliez pas de laisser un temps pour les questions !

Bonus !
Organiser non une conférence mais un débat ! Si vous avez l’opportunité d’avoir plusieurs intervenants, vous pouvez créer un débat entre différents points de vue. Cette formule sera toujours plus vivante car les discussions n’en seront que plus animées et plus riches.