Le lycée, lieu de vie agréable et accueillant : “l’action-amélioration”

« L’adolescence est un âge difficile. Le lycée est une zone de guerre. » Harlan Coben

 

L’objectif ! 

Le lycée est un lieu de vie où l’élève passe énormément d’heures ; il doit être amélioré et adapté pour que l’apprentissage se fasse dans les meilleures conditions possibles. Pour que Harlan Coben dise que le lycée est une « zone de guerre », c’est vraiment que le lycée n’était pas adapté à ses besoins : évitons ce genre de situation ! Cette « action-amélioration » défend l’accès à une éducation décente pour tous et centrée sur les lycéens. Cela peut aller de la demande d’un banc supplémentaire dans la cour (niveau local) à un combat pour une révolution dans la démocratie lycéenne (niveau national).

Les moyens

Vous l’avez compris avec les exemples précédents, il y a principalement deux niveaux d’action : le niveau local concernant le fonctionnement d’un seul lycée et le niveau national concernant le fonctionnement même de l’Éducation nationale.
Au niveau local, les organismes propices aux actions-améliorations sont principalement les CVL et les conseils d’administration (CA) de chaque lycée qui comportent des élus lycéens.
On peut y faire part de nos problèmes du quotidien : les sanitaires mal entretenus, la pause trop courte, le manque de salles de travail…
Au niveau national, les organismes propices aux actions-améliorations sont les syndicats lycéens , le Conseil Académique de la Vie Lycéenne, le Conseil National de la Vie Lycéenne et le conseil supérieur de l’éducation . On pourra y faire part des problèmes de fond des lycéens : le coût des transports pour aller au lycée, les rythmes scolaires, les discriminations, l’orientation, la manière d’évaluer… . Alors à vous de jouer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *