Créer un journal lycéen

L’association Jets d’encre : cette fiche a été faite en partie grâce à la documentation très précieuse et complète qu’offre l’association Jets d’encre. Cette association se bat pour permettre à tout jeune de créer son journal lycéen. Pour plus d’information : www.jetsdencre.asso.fr

Difficulté de l’action : DIFFICILE
(les difficultés sont multiples : organiser une équipe de rédacteurs, les détails techniques de la mise en page du journal, trouver un imprimeur, le financement…).

Objectif de l’action !
Pour l’association Jets d’encre, « il s’agit d’apporter un petit quelque chose en plus au fonctionnement bien rôdé du lycée, généralement centré sur les cours ». Un journal lycéen permet de donner à tous une chance de s’exprimer. Il fluidifie la communication au sein du lycée et crée une véritable identité de groupe.
Cible !
Tous les lycéens de votre lycée et même les corps professoral et administratif. Un journal lycéen, c’est l’affaire de toute la communauté lycéenne !

Temps à consacrer
Si vous êtes l’initiateur et le « directeur de publication », il ne faudra pas compter vos heures !

Quand commencer !
Au moins 4 mois avant le premier numéro. Une fois le journal installé, le « temps à prévoir » sera beaucoup plus court. La rédaction des articles est ce qui prend le plus de temps.

Outils pour réussir !
Une équipe de rédacteurs fiables et motivés (au moins 7 ou 8 !), une solide « équipe de direction » (vous ??) et beaucoup d’idées, de causes, de sujets dont vous voulez parler !

Étapes !
Pour l’association Jets d’encre, il y a 6 points majeurs dans la création d’un journal et nous en ajouterons trois (« lancer le journal », « l’imprimer » et « le distribuer ») :

  • lancer le journal : si vous n’êtes que 2 ou 3 à vouloir lancer un journal dans votre lycée, faites un appel aux volontaires rédacteurs. Comme d’habitude, on cumule affiches, message Facebook et « tchatche ». Proposez une réunion d’information pour expliquer la tâche aux nouveaux rédacteurs ; l
  • l’identité du journal : une fois l’équipe formée, il faut donner une ligne directrice au journal. Regroupez toute l’équipe pour en discuter. Le nom n’est pas le seul élément d’identité. Pensez à définir le cadre de la publication du journal, ceux qui gèreront le journal, ses objectifs, son style/ton et certaines caractéristiques techniques (périodicité, le tirage, le format…) ;
  • écrire pour être lu : on écrit pour se faire plaisir, mais on écrit surtout pour un lectorat. Avant d’écrire tout article il faut en déterminer le message essentiel et choisir un angle : une interview ? une brève ? un dossier ? Soignez l’attaque (les premières phrases qui ont pour but de donner envie de lire l’article) et la chute pour que le lecteur retienne le message. Ecrivez simplement : une idée par phrase. Votre article doit être clair et accrocheur : un titre, un résumé de l’article, des encadrés, des illustrations et une signature pour montrer que vous assumez ce que vous écrivez ;
  • travailler en équipe : travailler en équipe, c’est déjà organiser une équipe. Définissez clairement les rôles de chacun dès le début pour vous partager les responsabilités. Nommez un directeur de publication (le responsable juridiquement parlant), un rédacteur en chef (l’animateur de l’équipe) et un secrétaire de rédaction (il collecte et corrige les articles). Pour garder une cohésion de groupe, organisez des réunions (par exemple hebdomadaires). Prévoyez un planning de bouclage pour que tous connaissent les délais et échéances afin de ne pas trainer dans le temps ;
  • droit et déontologie : la liberté d’expression est un droit fondamental mais ce n’est pas un droit absolu ! Il existe des délits de presse : la diffamation, l’injure, les atteintes au droit à l’image, les troubles de l’ordre public (c’est-à-dire l’incitation à des actes illégaux)… Chaque journal a pour obligation d’avoir un directeur de publication légalement responsable du contenu du journal : il a le droit de regard sur tout ce qui est publié dans le journal. Il n’en demeure pas moins que chaque rédacteur est responsable de ce qu’il écrit. Pour plus d’information sur ce point, lisez la brochure de l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne, les droits et la déontologie des journaux lycéens : https://obs-presse-lyceenne.org/
  • financer son journal : il y a trois moyens principaux pour financer son journal : la vente du journal, les subventions et la publicité. La vente est un moyen facile d’autofinancement, il vous permettra d’acquérir une relative indépendance. Vendre son journal, même si son prix est symbolique, c’est donner de la valeur à son travail. Obtenir des subventions (voir la fiche pas à pas « obtenir des fonds ») est une autre solution. Proposer des encarts publicitaires est possible, mais au sein d’un lycée, la publicité est fortement réglementée. Le plus simple est de démarcher les commerces du quartier de votre lycée ;
  • composer une maquette efficace : c’est la partie la plus technique ; soit vous connaissez quelqu’un qui peut le faire, soit vous tentez le coup vous-mêmes. Nous vous conseillons le logiciel Scribus si vous arrivez à vous débrouiller en informatique ; sinon trouvez une formule plus simple (Microsoft Word permettra de faire un travail décent pour une première fois !). Il faut penser à la mise en page pour attirer l’œil et faciliter la lecture : « la Une », grands titres, résumés des articles, colonnes, illustrations, charte graphique (choix de la police, taille, gras, couleurs…) ;
  • l’impression : avant l’impression, les corrections ! Il ne faudrait pas que des coquilles gâchent la lecture du journal… L’impression sera le coût le plus cher : il est donc préférable de commencer avec une formule de base en noir et blanc en format A3 comme « crash test ». Si votre journal plait, vous pourrez complexifier l’esthétique du journal selon les offres des imprimeurs (papier glacé et photos en couleurs pour les plus chics !) ;
  • la distribution : pour vendre ou donner (selon votre choix) le journal, il y a deux options : l’option vivante ou l’option « je-me-défile ». « Je-me-défile » consiste à poser des piles de journaux à l’entrée du lycée pour espérer que certains en récupèrent une copie. Vous avez choisi la mauvaise option : votre travail finira très vite par encombrer les poubelles du lycée. Pour donner de la réelle valeur à votre œuvre, distribuez-la vous-mêmes dans la cour du lycée. A la criée, distribuez et échangez avec vos lecteurs pour qu’ils comprennent la valeur de votre travail. Mieux encore, avec toute l’équipe de la rédaction, ouvrez un stand dans la cour pour présenter et discuter sur le journal. Sa création, puis chaque nouveau numéro deviendront un réel événement et non un simple « spam » ! Pour approfondir chacun de ces points, Jets d’encre propose un « kit pratique » et des guides complets sur son site web : http://www.jetsdencre.asso.fr/le-kit-creer-son-journal/

Bonus !
Créer un web journal. Au lieu (ou en plus !) de le distribuer en papier, vous pouvez diffuser votre journal sur internet. Une condition cependant : il faut avoir accès à un large et solide réseau en rapport avec le lycée (une page Facebook du CVL ou de la MDL regroupant quasiment tous les élèves du lycée, de multiples pages de classes, un site internet ou un intranet du lycée très utilisé, un listing d’e-mails…).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *